Construction d'un Piper J3 au 1/3

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Construction d'un Piper J3 au 1/3

Message par jcboubou le Mar 5 Juin 2018 - 21:15

Salut à tous
J'ai fait tourner le moteur, car cela faisait quelques temps qu'il n'avait pas tourné .... un peu dur de la feuille au début puis impeccable.
Je le trouve un peu bruyant, donc il faut améliorer l'échappement.
J’ai une petite idée mais il faut que je teste …

Ensuite, François, je penserai à toi : visite d’une cave dans le bordelais, le château, les vignes, la dégustation, le repas, bref, la totale ! (c’est bien la Box !)
Alors A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La cabane dans le fuselage

Message par jcboubou le Ven 15 Juin 2018 - 0:21

Salut à tous,
Aujourd’hui, j’ai commencé la cabane qui accroche les deux immenses ailes au fuselage …
Pas très évidente à construire. Tout d’abord, je pensais que des colliers à eau reliés par des plats en acier seraient la solution pour maintenir l’ensemble de la structure en position pour procéder au brasage … que nenni je n’ai trouvé que du collier de 10 et ça glisse !!!
Donc, la solution adoptée sera en bois comme je l’ai vu quelque part sur un blog (RCUnivers).
Le respect des angles, des écartements, des longueurs en tenant compte des différentes épaisseurs doit être réalisé avec le plus grands soin sous peine de voir mon Piper être en « glissade » constante !
Je n’ai pas encore réalisé de photos : les quelques bouts de CTP de 10 découpés ne sont pour l’instant pas d’un grand intérêt. Je vous montrerai lorsque l’ensemble sera monté et les emplacements des brasures échancrés (le bois ça brûle …)
En fait, ce soir, si je mets quelque chose, c’est plus pour ma propre réflexion.
Si je valide ce système pour la cabane, ce le sera également pour le train et ça, ce sera plutôt une bonne chose. Ne soyez pas trop impatients, je pars ce W.E. (encore …) mais lundi, je suis là ! promis.

Alors A+ et bonne soirée

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La cabane de rattachement des ailes

Message par jcboubou le Sam 23 Juin 2018 - 21:53

Salut à tous.
J’avais un peu sous-estimé le boulot … mais je crois que ça prends de l’allure.
Ici le gabarit en carton (tiré d’un vieux calendrier de la NR). Il est absolument nécessaire afin d'obtenir d’une part le bon angle de la partie avant sur l’axe longitudinal et d’autre part obtenir la bonne incidence de l’aile. (On verra plus loin, que le report sur le bois m’a induit en erreur, récupérable bien sûr  mais elle aurait pu être évitée). on distingue sur le plan la forme finale de la cabane.

DSC_01

Voici les flancs de la « boite » elles doivent être évidemment strictement identiques.

DSC_02

La « boite » en construction.

DSC_03

ici la partie haute de la cabane, celle qui reliera les deux ailes au dessus de la cabine.
On commence par dessiner de façon très précise les contours de cette partie. Les jonctions par pointage sont également dessinées avec une ligne centrale -recto et verso- et percées au ø 1mm à la perceuse à colonne (perpendicularité oblige). Cela permettra un assemblage rigoureux avec une cotation précise. Les baguettes sont positionnées à l’extérieur du contour. Des vis aggloméré têtes fraisées sont utilisées : elles permettent de faire glisser facilement les tubes de ø 8mm lorsqu’elles sont à peine serrées pour ajustage mais maintiennent fermement le tube une fois serrées. (mais pas trop au risque de faire bouger la baguette guide).

DSC_04

L’étrier est provient d’un tube carré de 10 et mis en forme. J’en ferais 2 avant de trouver la bonne technique.

DSC_05

Ici le premier essai infructueux. En fait, il est nécessaire de pratiquer tous les perçages avant de découper la partie inférieure : deux trous de ø 8mm de part et d’autre de l’axe et deux trous de ø7,5mm dans lesquels seront enfoncés de force un écrou M4. On commence par des trous de  ø4mm pour le centrage. Plus loin, des clichés montreront mieux le résultat.

DSC_06

Ajustage des « jambes » avant puis fixation de la partie haute sur la boite.

DSC_07


Cette fois-ci, c’est bien l’étrier définitif qui est positionné.
Des évidements ont été pratiqués afin de faciliter les brasures et éviter que le bois ne s’enflamme.

DSC_08

La partie basse de la partie avant a été coupée à longueur.
L'étrier est bloqué par les parties haute et basse et ne peut plus bouger.

DSC_09

Détails de l’ajustage de la partie arrière sur l’ensemble.

DSC_10



DSC_11

Détails de l’étrier (vue arrière) et l’écrou M4 entré en force dans son logement.

DSC_12

Détail partie basse avant.

DSC_13

Partie avant de l’étrier avec les deux vis Allen. Celles-ci seront bien évidemment retirées au moment de la brasure. Il sera probablement nécessaire de passer le taraud  pour le cas où un peu de brasure se serait égarée dans les filets.

DSC_14

Autres détails d’un assemblage. L’espace laissé volontairement afin d »éviter les distorsions dues à la dilatation lors de la brasure.

DSC_15

Derniers détails de l’étrier bloqué par les 4 tubes.

DSC_16

C’est une bonne chose de faite ! les brasures (argent 60%), ce sera pour la semaine prochaine ; demain c’est inter-club avec et du beau temps et du vent !!!

Bonne soirée à tous et à bientôt

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La cabane le brasage …

Message par jcboubou le Lun 25 Juin 2018 - 21:00

Salut à tous

Avant tout, Roland, j’ai fait comme toi : le train de mon Piper (celui de 2.32m) vient de connaître lui aussi les "joies" du train escamotable … trop de vent et caoutchoucs trop souples. Bilan une train à redresser et une peinture du capot à refaire.

Bien venons-en au sujet de cet article.
Aujourd’hui, j’ai ressorti mon Oxypack 2000 et au premier essai, une chauffe trop élevée ça donne ça et ce n’est pas très beau.


DSC_01

Autre partie avec un peu moins d’oxygène : c’est mieux mais ça coule encore

DSC_02

Ici, brasure par dessus mais également par dessous. Résultat à malgré tout beaucoup chauffé.
(Pas de doute, j’ai perdu la main et il va falloir jouer de la lime !).
Hé oui vous avez bien vu, le bois ça brûle !

DSC_03

Bon le tout est à peu près correct. Maintenant une lime, de la toile émeri et un peu d’huile de coude


DSC_04

Après deux heures de bataille, le résultat est un peu plus présentable.
C’est ressemblant, non ?

DSC_5

DSC_06

Cette partie haute arrière devra être ajustée pour obtenir un bon alignement des 2 ailes.

DSC_07

Le passage du taraud dans l’écrou noyé ne s’est pas fait sans résistance … surtout celui de droite, là où la coulure a été la plus importante. Moralité encore trop chaud.

DSC_08

Le résultat est toutefois tout à fait acceptable et je saurais à quoi m’en tenir quant à la confection du train et son support.

Si vous le souhaitez, le gabarit en bois est réutilisable … mais faut venir le chercher !

Demain, ponçage du capot du petit frère et peinture….

En attendant bonne soirée et A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Premier essai de mise en croix

Message par jcboubou le Lun 2 Juil 2018 - 21:31

Salut à tous

Bon on y est. J’ai flippé un peu … et si je m’étais gouré dans mes cotes (le plan de cette portion est assez difficile à décrypter)
Ben non, ça tombe pile-poile ! Mais il faut reconnaître que ça tient de la place.

DSC_01.

Côté dièdre, c’est un poil de trop (ah j’ai oublié de vous dire qu’un Piper L4 est dans un hangar des Ailes Anciennes à Niort d’où j’ai pris plein de photos le proprio était trop content !).

DSC_02.

Mise à l’équerre afin de percer et tarauder les axes de fixation du longeron arrière.
Pour être sûr que les deux ailes serons bien dans le même axe, rien de tel qu’une cornière fixée par des serre-joints. On voit bien ici que le dièdre est moins important que sur les clichés précédents (faudra que je diminue mes supports en conséquence).
Reste à percer les emplacements de la tige de 2 filetée (rayon de vélo surmontée d’une tête de vis Allen). Apparemment le rayon de vélo n’est pas du M2 comme mon taraud … va falloir aviser.
Bob Nelitz a bien réussi, pourquoi pas moi ?

DSC_03

En même temps, j’ai collé les flancs de la partie avant du fuselage en CTP peuplier 3mm. (attention les deux flancs ne sont pas tout a fait semblables car il y a la porte sur le flan droit).
La partie découpée servira justement à confectionner la partie basse de celle-ci.


DSC_04.

Et après, assemblage de la “cabane” sur les flans pour voir comment ça se présente.

Mais on n’en est pas là , il y a encore quelques obligations ..

Bonne soirée et A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d'un Piper J3 au 1/3

Message par TROUBAT christian le Lun 2 Juil 2018 - 21:45

Bonsoir JC

Comment fais tu pour mettre le couvert? Cela me semble un peu compliqué en ce moment heureusement il fait beau, tu peux pique-niquer dans le jardin.


TROUBAT christian

Messages : 58
Date d'inscription : 13/11/2016
Age : 65
Localisation : Niort

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d'un Piper J3 au 1/3

Message par jcboubou le Mar 3 Juil 2018 - 18:39

Salut Christian,
J'avais bien trouvé une solution : me faire inviter, mais tu sais combien je suis timide ...
Alors je vais faire comme tu dis, je vais pic-niquer dans le jardin.
trêve de plaisanterie.
Je me suis appliqué à ajuster l'équerrage et mettre les ailes exactement en ligne , puis j'ai percé, au travers de l'aile, les passages de tiges filetées afin d'assurer le maintien de chaque aile sur les longerons AR. J'ai ensuite taraudé chaque trou de la cabane à M2 pour le passage de la tige filetée de maintient.Opération oh combien délicate pour deux raisons : être dans l'axe du trou déjà pratiqué dans le longeron AR et être dans le même axe sur la cabane. Il ne me reste plus qu'a braser des têtes de vis Allen au bout de chaque tige filetée tout en ayant à l'esprit que c'est du M2 !!! J'avoue qua cela me fait un peu peur, mais bon ...
Pas tous le même jour, ce sera pour demain.

A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les charnières et le début de la dérive.

Message par jcboubou le Lun 9 Juil 2018 - 21:40

Salut à tous

En allant à Planète Sauvage, j’ai bien vu des sauvages ….. probablement ceux que l’on croit !

Allez, on parle avion, c’est plus sympa.

Nelitz utilise du rond  de spruce, moi, je n’ai que du carré d’ayous et ça me paraît aller pas mal.
Côté poids c’est un peu plus léger, côté solidité, sûrement moins solide mais plus que le peuplier. Donc on verra bien.

Voici donc la dérive. Elle sera solidaire du fuselage et montée en place en même temps que celui-ci. Chaque pièce sera collée puis maintenue pas un jonc de carbone comme une pointe et collée également. Le renfort du haut est en CTP de 1,5 mm.

DSC-03.

Il est nécessaire à ce stade de confectionner les charnières façon Nelitz … revues et corrigées façon jcboubou … en effet j’utilise du carré et pas du rond, mais la façon est la même.
J’utilise de la tôle de laiton et du tube laiton de Ø 4mm (intérieur 3,2mm). l’axe sera une tige de Ø 3 mm avec un clips à chaque extrémité (CAP 0,5). Le plus difficile sera sûrement de pratiquer les trous de 0,6 à chaque extrémité et dans l‘axe !


DSC-01

Vue sous un autre angle pour voir la forme. Là encore, une petite clavette ou deux en laiton de 1mm traverseront le montant carré et soudés pour être maintenus en place.

DSC-02.

Des ensembles comme ceux-ci, il y en aura 8 à faire , donc, on va passer à la série.

Donc ça, ce sera pour demain

A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Des charnières en série

Message par jcboubou le Mar 10 Juil 2018 - 20:49

Salut à tous

Et voici des charnières faites à façon.
Tout  est prêt avec un essai et le gabarit ; la pointe sert de guide pour souder les petits bouts de tube dans l’axe.


DSC-01.

Voilà, toutes les charnières sont faites. Celle du bas est particulières puisqu’elle supporte le palonnier de direction en acier de 1mm. Excepté le fait que la structure est carrée, la construction suit les indications de Nelitz.

DSC-02.

Vue de détails de la charnière supportant le palonier.

DSC-03.

Ici, on voit dépasser le tube nylon inséré pour adoucir les frottement.

DSC-04.

Comme je n’ai pas trouvé (ni cherché) de boulons de 2x56, je vais mettre 2 "épingles" comme prévu par le plan … percer à Ø 0,8 mm, ça risque d’être sportif, surtout pour les forets !

Alors à demain pour voir si ça s’est bien passé …

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d'un Piper J3 au 1/3

Message par Admin le Mar 10 Juil 2018 - 21:20

affraid
Chapeau bas ....
Bon ben en plus de l'imprimante 3D, faut que tu me donnes des cours de brasage .....

_________________
--
Cyrille

Admin
Admin

Messages : 186
Date d'inscription : 08/02/2014
Localisation : Tauché

Voir le profil de l'utilisateur http://amcn.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d'un Piper J3 au 1/3

Message par jcboubou le Mar 10 Juil 2018 - 21:57

c'est quand tu veux ...
Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Finition des charnières dérive et stab.

Message par jcboubou le Jeu 12 Juil 2018 - 21:49

Salut à tous

J’avais, dans le précédent post, dit "sportif", en fait, pas du tout : ça tient carrément de l’exploit (aïe mes chevilles). Diamètre de la tige 2mm, diamètre de la CAP 0,8mm, et diamètre du trou 0,9mm .
La bague d’arrêt n’est pas la bonne , j’ai du la remplacer par un écrou de 2 arrondi sur les six pans et soudé sur la tige.
En ce qui concerne le perçage, après avoir cassé 2 forets, j’ai pratiqué un petit méplat sur la tige ce qui a permis  au foret d’accepter de faire son office. Faut y aller doucement et en plus, ne pas oublier tous les ¼ de mm de mettre un peu d’huile dans le trou …

DSC-01.

L’ensemble monté

DSC-02.

L’ensemble est réalisé. Les épingles (CAP 0.8 ) ne sont pas très facile à mettre en forme.
Dans la charnière qui tient le palonnier, j’ai inséré un carré d’ayous de 9x9 : ça ne va pas trop mal, donc on pourra monter la dérive et le stab, cela devrait jouer correctement.


DSC-03.

Demain, quelques petites remises à niveau sur le petit frère –du Piper J3- pour voler samedi.

Salut à tous

A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

On parle de la dérive

Message par jcboubou le Ven 13 Juil 2018 - 21:41

Salut à tous
@François, le cliché que j’ai posté ce matin pour la réponse n’étais pas trop d'actualité, c’est en effet une photo ancienne. Depuis , et il y a quelques temps déjà, destruction partielle de l’avant jusqu’à l’arrière de la cabine. J’étais tellement vexé que je n’y  ai pas touché pendant 2 ans (accus de réception presque vide et crash à l’aterro lorsque tous les servos sont tous en mouvement donc une faute de débutant …).
Ici le tableau de bord où les deux inters on voit le rouge et le noir est masqué par le montant, sont fonctionnels –double alim. maison 1 lipo 1200Mah pour la réception et 1 lipo 1600Mah pour les servos-


DSC_01

Maintenant, (et depuis pas mal de temps) Kent de chez Barbie est aux commandes. Je sais il est un chouïa trop grand, mais le siège est un peu haut : la double alim et la réception est dessous.


DSC_02
C’est avec ça que je me fais plaisir …
Je possède également le modèle en dessous en dépron, env. 100cm, 190gr, brushless Flyware . un peu rapide pour l’indoor et malmené par un de mes petits-enfants ! (manque le stab !)

Bon , on revient au plus grand.
Rien de tel pour maintenir en place pendant le collage, que de bons vieux tubes carrés.
C’est bien plaqué sur le plan de construction et ça ne risque pas de bouger.

DSC_03

Et voici le résultat. Il est prévu de renforcer chaque collage par un petit jonc de carbone de 1.5mm collé. C’est réalisé, mais il est nécessaire d’araser ce qui dépasse et je vous ferai voir la semaine prochaine, car demain, c’est "en l’air" …

DSC_04.
Bons vols à tous

A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le fuselage (1ère étape)

Message par jcboubou le Lun 16 Juil 2018 - 21:36

Salut à tous

Ça n’est pas la fin, mais c’est un bon début.
Malgré beaucoup de pièces déjà prêtes, il est nécessaire d’opérer quelques ajustages. C’est donc par un montage "à blanc " que j’ai commencé.
Mise en place des 2 flancs, fixation sur le plan de travail.

DSC_01

Pose des couples de la partie supérieure, ajustage de la dérive qui doit venir se poser sur le couple F9.

DSC_02.

Vue de l’arrière. On distingue le renfort supportant la roulette de queue, il maintient bien verticale l’âme AR de la dérive.

DSC_03.

La partie avant. Mise en place des supports des vitres arrières, puis essai de positionnement de la cabane d’accroche des ailes : pile-poil. Jusque là tout va à peu près bien.

DSC_04.

Un petit montage pour voir comment se présentes les flancs de raccord d’ailes. Rapprocher les deux côtés des flancs sur la cloison pare-feu va sûrement un peu plus costaud
J’ai ma petite idée, car pour le moment, à part les flancs, rien n’est encore collé.

DSC_05.

Ça, ce sera pour demain … peut-être.

A+
Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le fuselage petite suite, la dérive et le stab.

Message par jcboubou le Jeu 19 Juil 2018 - 22:11

Salut à tous.

Bon voilà, tout est prêt, en ce qui concerne les pièces principales du fuselage.

DSC_01

Reste deux ou trois collages sur les flancs (des baguettes triangulaires qu’il est plus facile de mettre en œuvre lorsque celui-ci est à plat.)
@Klot m’a fort justement signalé que j’aurais dû mettre ces flancs en forme au montage ; ce sera fait de façon un peu différente. Une cale de 20mm sous la partie avant et deux ou peut-être trois traits de scie avec collage à l’époxy devraient régler le problème.


DSC_02

sur la photo 2, on voit le décalage vers le haut et vers le haut des trous de fixation du moteur ( 2° de piqueur et 1,5° d’anti-couple) vont permettre d’obtenir un centrage du porte hélice sur le capot moteur. Les cotes du support moteur sont bien indiquées sur la boite.

.

Maintenant, pendant que ça sèche, on passe par la case volet de dérive.
Il me restait depuis 10 ans cette petite chose … ça tombe bien, je vais la mettre au boulot, -depuis le temps qu’elle se repose !
La photo 12 indique qu’il est nécessaire de pratiquer une rainure dans une baguette de pin 6x6 afin d’insérer un CTP 15/10ème, c’est ce que je vais faire, mais surtout trouver la solution (ça c’est fait et je vais vous montrer).
Un vieux mais génial prof d’atelier (ben oui, ma formation initiale, c’est ferronnerie d’art : je n’ai jamais exercé, ce n’était pas dans l’air du temps !) donc ce vieux prof me disait « si un outil te manque, fabrique-le … » c’est ce que j’ai fait.

DSC_04

Montage d’une lame de 1,5mm de voie sur la colonne de la perceuse.

DSC_05

Création d’un guide pour une baguette de 6x6 . pour que la baguette puisse glisser à peu près librement mais sans jeu, mettre, au moment de l’assemblage, une feuille de papier (80gr) entre la baguette et le guide. Les petites plaques de métal empêchent la baguette de sauter pendant la coupe. Les deux vis à bois maintiennent en place une seconde plaque plus petite qui sera maintenue dans l’étau de la perceuse qui sera lui-même fermement vissé sur le plateau de la perceuse.

DSC_06.

Le réglage doit être précis tant en hauteur qu’en profondeur. (plusieurs essais sont necessaires).

DSC_07.



DSC_08


DSC_09.

Prêt et réglé pour le rainurage.

DSC_10.


Comme une bonne vidéo vaut mieux que de longs discours …


voilà, toutes les baguettes sont prêtes : 2 pour la dérive (j’en ai fait une en rabe des fois que …), 2 pour le stab et 2 pour les volets de stab. Maintenant, le tout va aller se rafraîchir dans le bac à eau pour être plus facilement cintré.

DSC_11.

Détail du montage selon Nelitz.

DSC_12.

Ici le volet se dérive (on comprends mieux pourquoi j’en ai prévu 2 !).

DSC_13.

Ici le stab en deux parties reliées par un tube de laiton et monté orientable en hauteur (Compensation réglable réellement).

DSC_14.

Bon, pour ce soir, voire le week-end, je crois que ce sera tout. Les enfants et les petits enfants se sont donné rendez-vous à la maison, donc…

A+ et bonne soirée.

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d'un Piper J3 au 1/3

Message par jcboubou le Jeu 19 Juil 2018 - 22:12

manque la vidéo : la voici


avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d'un Piper J3 au 1/3

Message par Admin le Jeu 19 Juil 2018 - 22:22

Ouah! Trop bien le coup de la rainureuse! Geo trouvetou est de ta famille ??

_________________
--
Cyrille

Admin
Admin

Messages : 186
Date d'inscription : 08/02/2014
Localisation : Tauché

Voir le profil de l'utilisateur http://amcn.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Le fuselage …

Message par jcboubou le Dim 22 Juil 2018 - 22:12

Salut à tous.
Les 3 traits de scie sur les longerons avants. Remarquez que ces fentes ne font que la moitié de l’épaisseur du longeron. La courbure doit être progressive et harmonieuse et surtout suivre la courbure du plan. Il est nécessaire de passer une éponge mouillée pour aider à la mise en forme. Je pensais coller ces fentes avec de l’époxy, mais a bien y regarder, je ne suis pas sûr que cette colle un peu pâteuse coule jusqu’au au fond de la fente. On verra bien.
Une partie des entretoises a été collée, les couples du haut sont également collés.
Une baguette carrée en pin de 6x6 a été positionnée afin de vérifier la courbure de l’épine dorsale de la bête.

DSC_01.

Une cale de 2cm et une bonne charge pendant 24h donneront un début de courbure.

DSC_02

Les deux flancs côte à côte pour obtenir le même profile.

DSC_03.

Une fois presque sec, mise en place sur le chantier.
@Klot je crois que ça va coller malgré mon oubli …

DSC_04

Maintenant que le tout est bien aligné,  procédure de collage des nervures hautes et mise en place de la cabane. Celle-ci doit être parfaitement parallèle au plan de travail et exactement centrée.


DSC_05

Vue de l’arrière.


DSC_06.

Bon, c’est tout pour le week-end.

Alors A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le fuselage …

Message par jcboubou le Lun 23 Juil 2018 - 22:16

Salut à tous.


Fixation de la cabane. Malgré avoir, je crois, scrupuleusement suivi la cotation du plan, la partie arrière basse de la cabane est plus étroite de 5mm ! l’équerrage, lui est tout à fait correct.
La solution, insérer une cale de 2mm en CTP de chaque côté. Et tout rentre dans l’ordre. Vue de partie avant. La contreplaque n’est pas encore posée.

DSC_01.

Vue de l’arrière. Malgré les apparences, les baguetteLe fuselage …s sont parfaitement parallèles.
Seuls les couples hauts 9 et 10 ne sont pas collés, la dérive doit être posée contre le 10 et être ajustée correctement.

DSC_02.

La cloison pare-feu et la contre-cloison avant assemblage. Le traçage montre l’emplacement des trous du support de moteur. Le déplacement vers le haut et vers la droite montre le piqueur et l’anti-couple.


DSC_03.

Assemblage des deux parties de la cloison pare-feu.


DSC_04


DSC_05.

Demain, mise en place définitive de cette cloison pare-feu.
Sans oublier le collage des fentes des longerons. Il me semble que chauffer légerement la colle voire le support sera la solution. Je vais essayer pour voir.

Alors A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le volet de dérive et le fuselage …

Message par jcboubou le Mar 24 Juil 2018 - 22:21

.Salut à tous
Ce post est surtout fait pour les débutants de mon club soit en construction, soit en réparations ..
Pour un transfert impec., il n’y a que ça de vrai et si vous regardez attentivement, le mien n’est pas jeune il est étiqueté en Francs !

DSC_01.

Un calque est nécessaire pour la copie sur le plan original. On y va très doucement pour bien suivre la ligne ; les droites sont tracées à la règle.

DSC_02.

Voici le résultat sur la plaque de 10mm de CTP. Plus précis est le trait, plus précise sera la découpe.

DSC_03

Le résultat de la découpe.

DSC_04

Le traçage à 7mm –la baguette à cintrer en forme est une 6x6.

DSC_05

Et la découpe intérieure.

DSC_06

L’extérieur est fixé sur une nouvelle plaque –vu le nombre de vis, elle ne devrait pas bouger !-

DSC_07

La mise en place de la partie intérieure – je me suis servi de la découpe visible sur la photo 6 pour positionner l'intérieur de façon précise.


DSC_08

Toutes la plaque est vernie car les baguettes seront très mouillées et cintrées au décapeur thermique au vu du rayon de cintrage.

DSC_09

Pendant que ça sèche, j’ai encollé les fentes dans les courbures de la partie avant du fuselage. Je n’ai pas utilisé l’époxy :
après essai, légèrement chauffée, elle restait trop pâteuse et ne coulait pas dans les fentes,
plus chauffée, elle durcissait trop rapidement.
Je me suis rabattu sur la colle blanche très légèrement diluée (5 à 6 %) et là, ça marche.
La cloison pare-feu a été collée ainsi que le couple F2.

DSC_10


DSC_11

Bon ben pour ce soir, ce sera tout

A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La dérive et la fuselage ...

Message par jcboubou le Ven 27 Juil 2018 - 1:16

Salut à tous

@François bon on arrive au cintrage de la baguette rainurée.
Les baguettes (du pin) trempent depuis 4 ou 5 jours.
Comme je crois qu’une bonne vidéo vaut mieux qu’un long discours, alors voilà. C’est un peu long (8mn) mais c’est la clé de la réussite : aller doucement. La première baguette à  cassé près de la fin soit parce qu’elle n’avait pas les fibres bien alignées, soit parce que je suis allé trop vite. Heureusement, j’en avait prévu 2 pour cette forme.

vidéo


Et voici le résultat. J’ai posé la partie fixe de la dérive à sa place , cela me semble correct.

DSC_01
Maintenant, on laisse sécher pendant une semaine

On passe à la partie avant du fuselage. F2 a été collé sur le raidisseur 2H. Le raidisseur 1H a également été collé.

DSC_02.
Comme je n’ai que des planches de balsa de 30/10ème, et qu’il me faut du 50/10ème … mais ça tombe plutôt bien car je vais faire 2 fois 30/10èmè, et j’aurais de la matière à poncer. La rigidité sera également au rendez-vous. Voici le hérisson.



DSC_03

Et la première "couche".

DSC_04.

Pour la deuxième couche , faudra attendre demain.

A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le fuselage … et la motorisation.

Message par jcboubou le Sam 28 Juil 2018 - 20:55

Salut à tous.

Et voilà, je n’ai pas pu résister … j’ai monté le moteur, pour voir.

DSC_01.



DSC_02
et là, surprise, je ne pense pas pouvoir faire ce que j’avais envisagé, à savoir relier les deux extracteurs à un pot unique muni de deux sorties vers le bas afin de simuler le réel. Bon , va falloir que je cogite …

DSC_03

De même que je n’ai pas pu résister à monter "à blanc" la structure haute. Ceci est malgré tout nécessaire lorsque, comme moi, on croise deux plans, pas tout à fait identiques. Et ça tombe plutôt pas mal.

DSC_04


DSC_05


DSC_06.
Tout cela prend du temps et me semble malgré tout nécessaire afin de régler les derniers ajustages avant collages.
Pour le Week-end je crois que c’est terminé … à moins que je ne puisse pas voler et la météo prévoit beaucoup de vent pour demain !

A+
Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Volet de dérive.

Message par jcboubou le Lun 30 Juil 2018 - 21:42

Salut à tous
Tout d’abord, merci à Olivier @OS57 pour ses deux liens concernant différents pots d’échappement.
Pour tout dire, je ne pense pas acheter ces deux silencieux pour deux raisons. La première est que je ne peux pas mettre 350 à 400€, mes moyens en terme de modélisme ne me le permettent pas ; ensuite, je vais choisir une autre solution et malgré tout en monter un moi-même. Un vieux prof d’atelier avait cette phrase que je n’ai jamais oublié «si outil te manque fabrique-le » et j’applique le même principe en modélisme et j’en fais depuis 60 ans. Mon Piper, tout équipé, me reviendra entre 400 et 500€ … le plan Balsa USA en plus.  Ceci ne m’empêche pas de comprendre tous les modélistes qui achètent du « tout fait, prêt à voler ». Pour moi, il y a autant de plaisir à la construction qu’au vol. Je ferme la parenthèse.

La construction  du volet de dérive, selon Nelitz, n’est pas aussi simple qu’il y paraît. En effet, la baguette cintrée possédait une gorge de 2mm sur tout le tour intérieur. J’ai donc enlevé la partie centrale du gabarit qui m’a permis la mise en forme et je vais donc monter mon volet à l’intérieur de celui-ci. Il m’a fallu découper une bande de CTP de 15/10mm sur 1cm de large afin de l’insérer dans la gorge –elle est découpée en 5 partie et la dernière partie englobe tout l’avant du volet-.
Pour voir si l’ensemble est correct, j’ai juxtaposé la partie fixe de la dérive, non encore collée en laissant un espace de 5mm correspondant à la largeur des charnières.


C’est tout … !!! Ben ouais, mais ça m’a pris tout l’après-midi.
Alors demain, je colle le tout et j’insère les charnières et le guignol de dérive.

En ce qui concerne le pot, j’ai déjà quelques idées …

Alors A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La dérive et le volet.

Message par jcboubou le Mer 1 Aoû 2018 - 22:27

Salut à tous.

Je n’avais toujours pas essayé la soudure pour la fixation des supports de charnières.
Voilà qui est chose faite, un perçage à traverser à 2mm avec la charnière en place, et un léger fraisage embouti par un coup léger avec le pointeau à tracer. Cela provoque une légère cavité qui suffira pour souder la tige de laiton de 2mm de chaque côté. A gauche la partir soudée et à droite la cavité du pointeau.

DSC_01
un essai à blanc sur le fuselage…

DSC_02
Détail sur la pose de la charnière.

DSC_03
La charnière du bas avec le guignol.

DSC_04
Cette fois-ci, tout est collé. La chauffe sour les soudures ont légèrement déformé les bagues plastiques ; elles ne seront découpées à la bonne longueur que lorsque l’ensemble sera entoilé … autrement dit, pas tout de suite !

DSC_05
On passe au stabilo  en deux parties et aux volets. Voici le gabarit du volet, mais là, le principe sera le même que celui de la dérive, donc je ne vais pas m’étendre.


DSC_06

A bientôt pour le montage et la mécanique de l’incidence variable.

A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Positionnement de la cabine sur la cabane.

Message par jcboubou le Mar 7 Aoû 2018 - 22:24

Salut à tous

Pour le réglage variable du V longitudinal, le stab doit être entièrement construit et ... il sèche, alors on va s'occuper de la cabine.

J’ai découpé les gabarit de stab, et pendant que le vernis sèche,  je m’attaque à la mise en place de la cabine et le collage. Il me faut faire la « demi-croix » et régler le dièdre.
Tout d’abord le calcul du dièdre.
20 mm sur 150cm sous chaque aile donne ≈ 0,76°, donc 1,52°  de dièdre pour les deux. Pour moi, ça me va.

DSC_01

Le support nécessaire pour obtenir le bon angle

DSC_02

On regarde également l’incidence …

DSC_03

Pour l’équerrage avec le fuselage, c’est égale distance du bout de l’aile à la base de la dérive.
Ça va me permettre d’avoir, avec précision, la longueur des haubans.

DSC_04

Un essai de la partie supérieure de la cabine. Ici la partie droite, l’aile est en place et vissée, cela permet d’ajuster la prise DB9 pour la commande du servo d’aileron.

DSC_05

La partie gauche avec la prise DB9

DSC_06

Le montage de la partie gauche pour essai. Toutes les lisses du fuselage sont montées à blanc.
Elles sont coupées à la bonne longueur

DSC_07

Prochaine étape, le collage et le coffrage des deux partie de la cabine.
Elles seront ensuite montées sur la cabane et assemblées sur place … mais ça, c’est pour bientôt

A+

Jean-Claude
avatar
jcboubou

Messages : 151
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 74
Localisation : 79000 NIORT

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction d'un Piper J3 au 1/3

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum